img_nav03

S’adapter à un cadre législatif complexe

Le SNCT traite des relations sociales au sein de l’entreprise et des questions ayant un impact direct sur son organisation et son vécu.

Toutefois, c’est à l’UIMM et aux chambres syndicales locales que reviennent les négociations collectives et le service « SVP » en la matière.

Prévenir les conflits, régler les contentieux, ce sont autant de problématiques quotidiennes dont le SNCT fait écho auprès des instances telles que l’UIMM.

Les Comités des Affaires sociales et Qualité Hygiène Sécurité Environnement du SNCT permettent aux adhérents de se réunir pour débattre de thèmes relatifs à la législation et à la réglementation du travail.

 

Une action de lobbying social

S’il appartient à l’UIMM et aux Chambres syndicales départementales de négocier les accords collectifs avec les partenaires sociaux ainsi que les textes réglementaires avec les pouvoirs publics, le SNCT assure un lobbying « spécifique ». En effet, il peut intervenir auprès de l’UIMM, du MEDEF, des Pouvoirs publics et des Ministères concernés pour tout sujet social qui ne serait pas déjà traité par l’UIMM ou qui ne serait pas horizontal.

 

Améliorer la sécurité au travail

LE SNCT participe à la réalisation de l’écriture des recommandations nationales sur les thèmes variés de la prévention des risques au travail.

 

Le SNCT, membre actif de groupes de travail sur des thèmes sociaux et économiques

Le SNCT participe activement à des réunions consacrées aux affaires sociales des entreprises.

  • Collège Employeur au Comité Technique National de la Métallurgie à la Caisse Nationale d’Assurance Maladie. Le SNCT est signataire en 2006 de la convention nationale d’objectifs spécifique aux activités de chaudronnerie pour une durée de 4 ans.
  • Comité de suivi du référentiel DT 78 de l’UIC (Union des Industries Chimiques) : Sites SEVESO seuil haut.
  • Comité de suivi de la charte de progrès EDF nucléaire prestataires dont le SNCT est signataire.